Le Mot du Président

2017

Les actualités politiques en 2017 

 A l’attention des Adhérents des Bordeaux et Bordeaux Supérieur

 

Cher(e) Collègue,

Pendant plus de 10 ans nous avons œuvré pour diminuer nos excédents de stock cumulés au début des années 2000.

Le maintien de cet équilibre est primordial pour nos entreprises. Il représente un objectif clé, voire stratégique.

Néanmoins, nous ne pouvons pas nous satisfaire de la situation actuelle et devons développer la valorisation de nos produits ainsi qu’augmenter les volumes vendus.

Bordeaux a su adapter son image et la qualité de ses produits. Soyons fiers de cette tendance, soyons audacieux et allons à la conquête des marchés pour développer les volumes commercialisés et la valeur ajoutée.

Les enjeux politiques pour notre filière et nos AOC sont colossaux.

Nous avons besoin d’un vrai soutien de la part du gouvernement et d’une véritable mise en avant de notre filière à l’exportation. Nous constituons l’image, le patrimoine culturel et paysagé de la France, soyons en fiers.

Nous avons besoin d’un soutien sans faille de nos instances et hommes politiques, notamment sur les futurs sujets que sont :

♦ les budgets de la PAC et les règles d’application du dispositif,

♦ l’évolution des textes communautaires sur l’utilisation en AOC de cépage résistants et également la simplification de l’enrichissement de nos vins. Il est surtout primordial que tous les travaux engagés sur les accords commerciaux prennent en considération et défendent les intérêts de notre filière.

Cette même filière et notre métier de viticulteur ont considérablement évolué ces deux dernières décennies. La connaissance et l’appropriation de notre travail au quotidien par l’opinion publique sont très éloignées de la réalité ! Nous prenons conscience, tous les jours, de l’importance des attentes sociétales sur la protection de l’environnement. Elles nous sont souvent opposées avec force et ardeur.

Notre tort a été de ne pas communiquer sur le travail fait sur ce sujet depuis 20 ans et de ne pas avoir pris la parole pour expliquer notre métier et notre attachement sans faille à nos terroirs et notre environnement.

Aujourd’hui, nous devons persister à faire évoluer nos pratiques, développer la cohabitation et le partage des territoires afin d’apaiser les relations entre les viticulteurs et le voisinage.

Le Syndicat doit adapter son action et son organisation pour faire face à ces nouveaux enjeux mais aussi pour ses missions régaliennes.

Plusieurs chantiers sont et seront ouverts dans cet objectif :

♦ révision des statuts pour s’assurer de la bonne représentativité des adhérents,

♦ renforcement du suivi des dégustateurs comme du lien entre le contrôle produit et les objectifs qualitatifs définis par le Conseil d’Administration,

♦ déploiement des audits environnementaux, en parallèle du contrôle interne soutenu par des outils toujours plus efficaces,

♦ le service promotion doit continuer à être l’outil au service de nos entreprises et de nos vins pour conforter l’image de nos produits. L’accent sera mis sur l’incarnation de nos Bordeaux, Bordeaux Supérieur, Crémant, Fine, par les viticulteurs et viticultrices qui les produisent, les vinifient et les vendent. Au-delà de nos vins, de nos terroirs, de nos paysages, nous devons développer ce volet humain que d’autres régions françaises ou étrangères peuvent plus difficilement porter,

♦ le chantier de rénovation et de modernisation de « Planète » devra nous doter d’un nouvel outil mettant en avant nos vins avec ce volet humain tout en visant, à son niveau, à une approche complémentaire à la Cité du Vin,

♦ sur les aspects plus politiques, les élus et les permanents doivent travailler à accroître l’influence du Syndicat dans toutes les instances ou structures partenaires de la filière pour porter les choix et défendre les intérêts de nos AOC,

♦ la communication et l’animation pour nos adhérents doivent viser à resserrer le lien entre eux et la structure. Toutes les actions permettant l’appui et le soutien aux viticulteurs dans nos murs renforceront ce lien en parallèle des informations collectives ou individuelles reçues par nos adhérents,

♦ la maîtrise des coûts doit continuer à s’imposer à l’ensemble des activités du Syndicat tout en recherchant créativité et efficacité dans chacune de nos actions,

♦ le développement de la lutte contre la flavescence dorée par tous les viticulteurs au travers du GDON des BORDEAUX, nous aidera à maîtriser ce fléau.

Ces chantiers-là sont de véritables enjeux, auxquels l’équipe d’élus du Syndicat œuvre au quotidien et sans relâche pour leur avancement, avec énergie et dévouement. 

Vous pouvez compter sur les permanents des différents services  dont l’actualité et les missions vous sont détaillées dans les calendriers 2017.

 

Cordialement,

Bernard FARGES

    Service Promotion

    Service Technique/Adhérents

    Service Capsules

    Service Communication

    Services Généraux

Le Mot du Président

Le Mot du Président

Vous aimerez aussi

Vos infos

En un clic, consultez toutes nos Infos !